Comment fonctionne la physiothérapie à domicile ?

Publié le : 25 mai 20238 mins de lecture

La physiothérapie est la branche de la médecine qui comprend tous les outils nécessaires pour atténuer ou guérir les symptômes causés par une pathologie spécifique. La physiothérapie nécessaire à la suite d’un traumatisme, d’une intervention chirurgicale ou d’une maladie invalidante peut être effectuée aussi bien à domicile qu’à l’hôpital. Cependant, les personnes non autonomes, touchées par un handicap permanent ou temporaire, sont souvent incapables ou ont de grandes difficultés à quitter leur domicile et à pratiquer la physiothérapie à l’hôpital. Et c’est précisément pour pallier ce genre d’inconvénients et soutenir correctement les patients en difficulté, que de nombreuses cliniques et spécialistes prennent soin de fournir un service de physiothérapie à domicile, basé sur des programmes de réhabilitation personnalisés, élaborés en fonction des conditions et des besoins réels du patient. La physiothérapie à domicile s’adresse aux personnes nécessitant des interventions de réadaptation (enfants, adultes, personnes âgées, patients alités à la suite d’une opération récente, personnes handicapées, etc.) qui ont besoin de retrouver des capacités motrices de base et de se familiariser avec les activités quotidiennes normales.

La physiothérapie à domicile : de quoi s’agit-il et comment cela fonctionne-t-il ?

Le physiothérapeute est un professionnel de la santé qualifié qui s’occupe de restaurer la mobilité normale des personnes qui l’ont perdue à la suite d’une blessure, d’une pathologie invalidante ou d’une intervention chirurgicale. Grâce à son soutien, il est possible de résoudre les problèmes orthopédiques, musculaires et neuro-moteurs, aigus ou chroniques. Les spécialistes accrédités sont également en mesure d’intervenir dans une perspective préventive, dans le but de préserver le bien-être musculaire du patient.

La physiothérapie à domicile est réalisée avec le soutien d’un personnel hautement qualifié : le spécialiste se rend au domicile du patient aux jours et aux heures convenus et veille à ce que le sujet réalise parfaitement les exercices et les activités convenus.

La kinésithérapie à domicile est une solution confortable et économique, effectuée directement au domicile du patient : le sujet a ainsi la possibilité de bénéficier de traitements personnalisés, pratiqués dans un environnement familier et, par conséquent, plus relaxant et rassurant. Il existe des thérapies qui ne nécessitent pas l’utilisation d’instruments avancés, que l’on pourrait qualifier de « low tech ». Il s’agit notamment de la massothérapie, de la kinésithérapie, de la gymnastique posturale, de la rééducation postopératoire et de la rééducation à la marche.

Cependant, l’évolution technologique permet aujourd’hui l’utilisation d’appareils portables, de sorte que nous pouvons bénéficier de la plus grande indépendance possible dans l’utilisation de la magnétothérapie, des ultrasons, du TENS et de l’électrostimulation.

Réhabilitation neuro-motrice

Cette pratique est fonctionnelle à la récupération des patients atteints de handicaps moteurs neurologiques (sclérose en plaques, accident vasculaire cérébral, maladie de Parkinson, maladie d’Alzheimer, épilepsie, etc.) Son objectif principal est de rétablir chez le patient l’état nécessaire de bien-être psychique, physique et social, un concept qui va au-delà de la simple absence de la maladie. La rééducation neuro-motrice vise à redonner au patient l’autonomie, la précision et la force nécessaires lors de l’exécution de l’acte moteur et la possibilité de se réinsérer dans le contexte social.

Il existe différentes approches, chacune étant plus ou moins adaptée à la personne traitée (Bobath, Kabath, ETC Perfetti). Ces techniques visent à résoudre les conséquences courantes des troubles neurologiques et des lésions cérébrales, qui concernent les altérations du tonus musculaire et les rétractions musculo-tendineuses, déficiences qui peuvent entraîner des altérations fonctionnelles importantes des membres supérieurs et inférieurs, de nature à limiter leur utilisation lors des activités quotidiennes normales. Le traitement vise à : améliorer la mobilité, la station assise, l’habillage, la qualité du sommeil, l’alimentation et l’hygiène personnelle ; réduire la douleur ; traiter et prévenir toute complication (spasmes, rétractions, luxations, lésions de décubitus, lésions cutanées par macération ou surcharge).

Rééducation posturale

La gymnastique posturale est une méthode caractérisée par des exercices visant à rééquilibrer les tensions musculaires et ligamentaires. Le physiothérapeute à domicile, par un travail qui implique des régions musculaires entières, agit sur les zones les plus rigides qui, avec le temps, peuvent provoquer des douleurs et des déséquilibres. L’organisme humain est constamment à la recherche de son propre équilibre, considérant que nous sommes perpétuellement soumis à l’action d’un nombre indéfini de forces qui tendent à compenser les perturbations externes et internes. Évidemment, notre corps est capable d’effectuer ces compensations jusqu’à ce que les « stocks » soient épuisés : au-delà de cette limite, des douleurs, des contraintes mécaniques et des blocages articulaires apparaissent. Pour éviter cela, il est essentiel de s’en remettre aux soins d’un kinésithérapeute à domicile, capable d’identifier la cause première de l’altération.

Entreprendre une procédure de ce type n’est pas seulement recommandé pour ceux qui accusent des altérations évidentes du système musculo-squelettique et les symptômes douloureux qui en découlent, mais aussi pour ceux qui vivent de manière sédentaire et ne pratiquent aucune activité physique, ou chez qui l’équilibre tonico-postural est compromis. La physiothérapie à l’hôpital et à domicile est une aide précieuse en cas de problèmes de posture et de colonne vertébrale, dus à la sédentarité ou à une intervention chirurgicale antérieure, notamment les prothèses de hanche, les opérations du ménisque qui ont modifié la posture, les entorses mal soignées, etc. La gymnastique posturale est également utilisée pour résoudre les lumbagos, les scolioses, les sciatiques, les hernies, les cervicalgies et les arthroses.

Réhabilitation motrice

La rééducation motrice désigne l’ensemble des méthodes visant à favoriser la récupération des fonctions motrices normales et à éviter l’apparition de complications secondaires. Cette approche est fonctionnelle pour le rétablissement des patients souffrant de handicaps orthopédiques-traumatologiques (prothèse de hanche, d’épaule ou de genou, fractures segmentaires, etc.) et rhumatologiques invalidants (polyarthrite rhumatoïde, etc.). Outre la manipulation et l’exécution des différents exercices assignés, la physiothérapie fait de plus en plus appel à une approche aussi simple qu’efficace : le taping neuromusculaire, qui consiste à appliquer du ruban adhésif sur les zones à traiter.

Elle agit au niveau musculaire, cutané, articulaire et lymphatique et découle de la kinésiologie, qui exploite les principes de la biomécanique afin de favoriser les processus naturels de guérison activés par le corps. Il est indiqué en présence de lésions musculaires causées ou non par l’activité sportive (crampes, entorses, résistances à la surcharge, fasciite, lumbago). Elle sert, surtout lorsqu’elle est associée aux pratiques traditionnelles de physiothérapie, à renforcer les muscles, à gérer la douleur, à apaiser les raideurs musculaires ou articulaires et à résoudre les inflammations. En outre, il constitue un excellent support aux pratiques utilisées pour la correction des attitudes posturales incorrectes et pour le traitement de problèmes tels que les tendinites et les surcharges méniscales.

Plan du site